+841203062715 [email protected]

Le Vietnam se cale sur le calendrier lunaire et on y fête donc le Nouvel an un autre jour que le 1er janvier. En 2017, le réveillon a lieu le 27 janvier et le Nouvel an le 28 janvier.
Tết (en entier Tết Nguyên Đán, la fête du 1er matin du 1er jour) est un moment très important au Vietnam, comme Noël, Hanoukka, Diwali, Baisakhi ou l’Aïd ailleurs dans le monde. C’est une période qui rassemble toute la famille pour honorer les ancêtres et festoyer. De nombreux magasins ferment pour une ou deux semaines car les gens se préparent à rentrer dans leur ville d’origine pour être en famille. Cela signifie que les grandes villes sont désertes à cette période et que les campagnes sont plus animées. Les transports sont aussi bondés et plus chers (il faudra prendre en compte que si vous voulez vous déplacer à cette période, presque tout sera plus cher et qu’il sera plus difficile de réserver quelque part étant donné que les bus/trains/avions seront complets).


Le pays entier en général grouille de monde jusqu’au Tet, les gens font tout un tas d’achats traditionnels comme des cadeaux ou des décorations, des plantes ou des arbres et préparent également les repas du Tet. Comme un peu partout dans d’autres pays à l’approche du Nouvel an, c’est une période durant laquelle on se retrouve entre amis pour boire un verre ou manger ensemble avant de retourner dans sa ville d’origine.

On peut voir des pêchers en fleurs ou des arbres à kumquat partout à Hanoi, ils sont généralement livrés en moto, parfois ça peut donner l’impression que les routes deviennent par enchantement un peu comme une forêt ! Il y a aussi toutes sortes de choses que les gens brûlent, ou plus exactement qu’ils offrent à leurs ancêtres. Ça se passe aussi à l’auberge See you at Lily’s. De la fausse monnaie brûlée (Vietnam dong et dollars) et d’autres choses en papier font office d’offrande. La fumée qui s’élève apporte ces offrandes aux ancêtres. D’après les croyances, les ancêtres reçoivent les offrandes et renvoient la chance en argent en retour aux personnes qui sont encore sur terre. Vous pourrez voir cette pratique dans les rues au début/à la fin de chaque mois partout dans le Vietnam mais surtout au Nouvel an.

Des paniers de nourriture pour le Tet, donnés en cadeau

Ces bottes et vêtements en papier sont les offrandes typiques brûlées à l’occasion du Tet

Il y a également tout un tas d’autres traditions liées au Tet. On croît par exemple que la première personne à franchir le pas de la porte d’une maison déterminera la prospérité de la famille pour toute l’année. En général le père de famille ira faire un tour juste avant minuit et reviendra juste après, prévenant ainsi la venue de tout visiteur indésirable ou inattendu qui pourrait apporter la malchance. Dans l’idéal, le premier visiteur doit être quelqu’un de prospère, avec un bon tempérament et intègre, puisque c’est lui qui apporte les bénédictions du foyer pour l’année à venir.

Le premier matin de la nouvelle année, les familles vont normalement prier à la pagode pour avoir de la chance ou pour en finir avec le mauvais sort.
On se rend également aux tombes des membres de la famille pour les nettoyer et leur offrir de l’encens et des prières. En fait, on fait le ménage partout à cette période qui précède le Tet. C’est à la fois pour préparer les festivités et parce qu’on considère que faire le ménage les premiers jours de l’année fera disparaître la malchance. Les commerces qui restent ouverts comme l’auberge See you at Lily’s peuvent faire le ménage à condition de garder la poussière et les ordures à l’intérieur pendant quelques jours pour ne pas risquer de perdre la chance. Dans les maisons, des offrandes telles que des fruits de saison sont faites à l’autel familial, ainsi que des poulets entiers et du riz gluant rouge (xôi gấc). On les consomme plus tard.

On passe le premier jour de l’année avec la famille proche et le second avec la famille élargie et les amis. Le troisième jour est réservé aux enseignants. Les enfants reçoivent une enveloppe contenant de l’argent (qui porte chance) de la part de leur entourage au moment du Tet et l’on reçoit généralement des nouveaux vêtements ou de nouvelles chaussures, ou l’on porte des nouveaux vêtements. Souvent dans les entreprises, les employés reçoivent une prime du Tet.

La nourriture du Tet diffère selon les régions. Ici à Hanoi, on mange beaucoup de Banh chung (Bánh chưng) avant et pendant le Tet. Le Banh chung est un gâteau de couches de riz, de haricot mungo et/ou de viande enveloppé de feuilles (feuilles dong ou de bananier) que l’on prépare en forme de carré à partir de moules en bois et que l’on fait bouillir pendant longtemps. Une fois refroidi, on peut l’ouvrir et le manger comme ça, ou le faire revenir dans la poêle ce qui le caramélise à l’extérieur, le rendant plus gras et encore meilleur (vous aurez compris que l’auteur l’adore) ! On prépare le Banh Giay (Bánh giầy), un autre plat fait à base riz pour le Tet. Il est souvent servi avec du Gio (voir ci-dessous).

Voici le sens de ces offrandes : le porc contenu dans le banh chung représente la faune (l’animal), le haricot mungo représente la flore et la forme carrée dans laquelle se trouvent ces ingrédients représente la terre. Le banh giay rond et sa couleur blanche représente le ciel. Ils sont traditionnellement offerts dans le but d’apporter pour la nouvelle année d’abondantes récoltes (de bonnes conditions météorologiques venant du ciel et de la terre fertile).

Les autres plats que l’on déguste pendant le Tet sont le Gio, les Mut (Mứt Tết) et le xôi gấc qui est le riz rouge mentionné précédemment. Le Giò ressemble à du cervelas enroulé dans des feuilles qui a été bouilli. Il en existe plusieurs sortes, certains sont nature et d’autres contiennent des morceaux de gras et de cartilage, ce qui est très apprécié au Vietnam mais un peu moins chez les Occidentaux. Le Xoi gac tient sa couleur rouge grâce aux noyaux du gac, un fruit d’une couleur vive. Cela rend le riz légèrement sucré. Les Mut sont des fruits secs, souvent enrobés de sucre. On les mange comme des encas en buvant le thé ou le café.

Les vœux traditionnels que l’on souhaite pour le Tet (que vous verrez partout) sont Chuc Mung Nam Moi (ou plus exactement Chúc Mừng Năm Mới). Ils sont inscrits partout, sur des banderoles dans les écoles, les lycées, les entreprises, les magasins et dans la rue. A Hanoi, il y a normalement un grand feu d’artifice près du lac Hoan Kiem (annulé cette année pour soutenir les régions du centre qui ont subi les inondations) et les danses du Lan qui est un animal à mi-chemin entre le lion et le dragon. Dans les campagnes, les gens font du bruit avec des tambours ou d’autres types d’instruments comme des cloches ou des pétards pour mettre en garde les mauvais esprits.

Le Tet est particulier pour les touristes. Voyager dans le pays est plus compliqué étant donné que les Vietnamiens veulent aussi rendre visite à leurs familles et amis mais aussi plus cher à l’approche du Tet. Les prix ne redescendent que lorsque la demande baisse, ils peuvent parfois restés élevés pendant un mois ! Le prix des excursions comme la baie d’Halong augmentera aussi autour du Tet. Il est conseillé de les réserver en avance et d’essayer d’aller quelque part les premiers jours de l’année où tout est presque fermé, si vous en avez la possibilité. Ainsi, vous pourrez profiter de l’excitation à l’approche du Tet et éviter la période d’inactivité. Aller quelque part à la campagne comme Mai Chau ou Sapa peut être une bonne idée. Par contre, ne soyez pas surpris si le service n’est pas à la hauteur de vos attentes étant donné que le Tet peut être stressant pour les Vietnamiens, un peu comme Noël chez les Européens, alors souriez et voyagez le cœur ouvert 🙂

Les plus grandes villes peuvent presque ressembler à des villes fantômes (c’est en fait une bonne période pour apprendre à conduire à Hanoi comme il y a moins de trafic). Il peut être difficile de trouver de la nourriture et vous risquez de vous retrouver dans l’un des seuls stands de banh mi ou restaurants qui sont ouverts grâce aux familles propriétaires originaires de Hanoi. En revanche, les gens sont plus généreux à l’approche du Tet et il se peut que vous receviez des invitations à manger ou boire avec eux. A partir du 2ème jour de l’année (une fois qu’ils ont passé du temps avec leurs proches), il se peut qu’ils vous proposent aussi de venir chez eux. Néanmoins, il y a plus de probabilité que ça vous arrive à la campagne qu’en ville.
Comme nous l’avons dit, planifiez les choses en avance et si vous avez prévu d’être à Hanoi à cette période, n’hésitez pas à nous contacter.

Merci beaucoup a Valerie Ranaivo Rafenomanjato pour le Traduction en Francés